Master of Arts in Historical Sciences , 90 ECTS

Durée :6 semestres
Langue :Français Allemand Anglais
Début des cours : 1er août 2024
Prix : CHF 1400 / semestre
31 mai 2024
En quelques mots

Ce master vous apporte une formation solide en histoire contemporaine (19 et 20 ème siècle) et vous sensibilise aux opportunités et aux défis de la numérisation. Ce master innovant et professionnalisant répond aux enjeux d'un monde du travail en pleine mutation, où les données digitalisées et le traitement par logiciels prennent toujours plus de place. Il permet d'acquérir des compétences recherchées dans les domaines académiques, culturels et médiatiques et vous ouvre la porte à des métiers passionnants.

 

En savoir plus

Axé sur le numérique, il vous sensibilise aux enjeux de la e-history, à savoir les techniques et outils informatiques appliqués aux sciences historiques. Vous y apprenez notamment à créer des bases de données et valoriser des systèmes d’informations, à utiliser des techniques de visualisation ou encore à diffuser les résultats de recherche via différents médias et sur les réseaux sociaux.

Vous y acquérez également de fortes compétences dans la compréhension des sociétés contemporaines et la diffusion des savoirs. Quant aux compétences plus traditionnelles, comme l’analyse critique des sources, l’argumentation et la rédaction, elles sont elles aussi intégrées dans le cursus. Vous obtenez ainsi un savoir-faire primordial, à savoir : rechercher, interpréter et synthétiser une grande quantité d’informations.

Le programme fonctionne sur le modèle du trilinguisme passif: de bonnes connaissances passives dans les trois langues d'enseignement (allemand, français et anglais) sont indispensables mais vous vous exprimez et êtes évalué-e-s dans la langue de votre choix.

Il y a six excellentes raisons de suivre le Master en sciences historiques à UniDistance Suisse :

1. Pour devenir un-e expert-e conscient-e-s des enjeux et opportunités de la e-history

Le Master en sciences historiques d’UniDistance Suisse vous offre des compétences de pointe recherchées en e-history. Ces compétences techniques et numériques sont notamment :

  • La création de bases de données ou de systèmes d'information, ainsi que la maîtrise des outils de traitement des documents numérisés
  • L’interprétation des données, les logiciels informatiques pertinents et les nouvelles méthodologies des humanités numériques
  • La diffusion des résultats et la valorisation de la recherche par le biais de différents médias et des plateformes numériques
     

2. Pour vous former en toute flexibilité, en parallèle à votre emploi

Le Master en histoire est conçu pour être suivi en parallèle à un emploi, une vie de famille, ou encore une carrière sportive ou artistique. Vous suivez vos cours sur une plateforme en ligne et rencontrez régulièrement vos équipes enseignantes et les autres étudiant-e-s. Ces rencontres se déroulent en ligne ou en présence si nécessaire, comme lors de visites d’archives ou d’institutions. Différents outils numériques sont à votre disposition pour vos échanges hebdomadaires avec les équipes enseignantes, ainsi que pour la collaboration avec les autres étudiant-e-s.


3. Pour suivre une formation personnalisable

Le programme, alliant cours thématiques et modules techniques, vous offre toute la palette de compétences nécessaires pour travailler dans une variété de secteurs. Il vous laisse une certaine liberté de choix de vos modules.

Notre programme est structuré en trois blocs :

  • Le premier bloc vous initie aux différentes étapes de la recherche historique en se focalisant sur les enjeux et les opportunités de la numérisation et de l’e-history
  • Le deuxième bloc vous permet de vous spécialiser et de personnaliser votre cursus avec une série de modules techniques à choix, ou des stages, ou une participation active à divers événements. À vous de décider, selon vos intérêts et votre emploi du temps, des activités que vous souhaitez réaliser.
  • Le troisième bloc est dédié à votre travail de master.


4. Pour asseoir vos compétences de chercheur ou de chercheuse en histoire et mener à bien des projets scientifiques

Voici les compétences que vous posséderez à la fin du cursus :

  • Suivre une recherche historique, de la récolte de sources à la diffusion des résultats, en passant par la formulation d’hypothèses et le traitement des données
  • Vérifier des faits, gérer et valoriser des données
  • Analyser les sources et utiliser les outils et les technologies numériques avec un regard critique
  • Maîtriser les outils de pointe et collaboratifs nécessaires aux sciences historiques et à leur diffusion
  • Connaître les bases du langage informatique facilitant la collaboration avec les ingénieur-e-s et informaticien-ne-s
  • Travailler en plusieurs langues
  • Élaborer un réseau au sein des institutions académiques, culturelles, patrimoniales et médiatiques

 

5. Pour mettre vos connaissances en pratique et développer votre réseau lors de stages et événements scientifiques

Si vous le souhaitez, vous participez à des stages et jouez un rôle actif dans l'organisation d’événements scientifiques. Vous mettez ainsi vos connaissances directement en pratique et développez votre réseau, un aspect important pour votre futur emploi.

Les stages consistent à prendre part à un projet de recherche numérique dans une institution partenaire. Ils sont validés par votre rapport de stage, lui-même crédité de points ECTS.

Les événements scientifiques vous permettent de vous confronter à la réalité professionnelle ainsi qu’aux rôles de l’historien-ne. Quelques exemples : visites de centres de recherche et culturels, organisation de cycles de conférences avec participation active et critique, participation à un workshop ou à une summer school dans une institution partenaire. Votre travail est également validé par un rapport crédité de points ECTS.
 

6. Pour approfondir vos connaissances linguistiques en étudiant dans trois langues

Le Master en sciences historiques est un programme trilingue. Vous vous exprimez et êtes évalué-e-s en français ou en allemand tout en suivant des modules dispensés en français ou en allemand, voire en anglais. Nos équipes enseignantes bilingues sont là pour vous soutenir dans chacun de vos modules et veillent à la mise à disposition d’un matériel de cours et de ressources équilibrées linguistiquement parlant.

Le Master en sciences historiques dure en principe 6 semestres (3 ans).

Cette durée est calculée pour une personne qui se forme en emploi, parallèlement à une vie de famille ou à une carrière sportive. Il ne s’agit donc pas d’une formation à plein temps.

La durée minimale des études est de trois semestres et la durée maximale des études est de 8 semestres.

Ce programme comprend 90 crédits ECTS ; 1 crédit ECTS représente 25 à 30 heures de travail.

Le Master en histoire vous forme au métier d’historien-ne et permet l’accès à des postes de collaboratrice ou collaborateur scientifique, chef-fe de projet, coordinatrice ou coordinateur dans de nombreux domaines. Il vous permet également de vous orienter vers l’enseignement supérieur.

Dans le domaine de la culture et de la conservation du patrimoine, vous pouvez travailler dans des musées et des centres culturels, par exemple comme conseiller ou conseillère culturel-le ou commissaire d’exposition.

L’histoire est aussi une porte d’entrée vers les métiers de la documentation, de l’information et de la communication : bibliothèque, archives, journalisme ou encore édition.

Les métiers de la fonction publique offrent également des débouchés intéressants et variés : administration des collectivités territoriales, développement local, animation culturelle…

Enfin, le Master en histoire est un tremplin vers le doctorat en histoire.

La taxe semestrielle du programme s'élève à 1'400 CHF.

Ce montant s’applique indépendamment du nombre et du type de modules suivis par semestre, des modules de rattrapage ou du travail de master.

Vous recevez une facture chaque semestre. Nous n’acceptons pas les paiements fractionnés.

Frais divers

Les frais pour le matériel d’étude divergent selon les modules. Notez par ailleurs que vous pourriez devoir payer divers outils ou ressources (logiciels, comptes d’utilisateur ou d'utilisatrice pour des recherches scientifiques, services de prêt…). Comptez une moyenne de 100-150 CHF par module. Vous trouverez de plus amples détails dans le Règlement des taxes.
​​​​​​

Bourses

UniDistance Suisse n’offre aucune bourse d’études. Pour plus d’information, merci de vous référer à la page Admissions.

Le Master en sciences historiques est un programme basé sur le modèle du trilinguisme passif. Vous vous exprimez et êtes évalué-e-s en français, en allemand ou en anglais tout en suivant des modules dispensés dans l’une de ces langues. Nos équipes enseignantes trilingues sont là pour vous soutenir dans chacun de vos modules et veillent à la mise à disposition d’un matériel de cours équilibré linguistiquement parlant.

Voici les combinaisons linguistiques possibles :

  • Maîtrise parfaite du français (niveau C1) et connaissance passive de l’allemand et de l’anglais (niveau B2 recommandé)
  • Maîtrise parfaite de l’allemand (niveau C1) et connaissance passive du français et de l’anglais (niveau B2 recommandé) 

Vous acquérez ainsi des compétences linguistiques recherchées dans les milieux de la recherche, de la culture, du patrimoine et des médias : nombreuses sont les institutions constituées d’équipes francophones et germanophones, qui visent un public aussi bien national (donc a minima bilingue) qu’international.

Vous êtes également confronté-e-s aux enjeux du multiculturalisme et sensibilisé-e-s à des pratiques et des approches différentes, ce qui contribue à votre enrichissement aussi bien personnel que professionnel.

Le modèle du trilinguisme passif favorise votre intégration professionnelle tout en vous permettant d’être évalué-e-s durant vos études dans la langue de votre choix.

Encore des questions?

Nos Student Managers sont là pour vous!
  • Jean-Paul Droz
  • Portrait de Federico Elia
  • Portrait de Marina Mayor
  • Portrait de Karine Moix
  • Portrait de Céline Pellissier
  • Portrait de Christelle Perruchoud
  • Portrait de Sarah Taurian Alves