Des systèmes d’apprentissage et de mémoire parallèles soutenus par différents substrats neurobiologiques contribuent à différentes représentations du monde. Ce projet a pour but de caractériser l’émergence, le développement et la fonction de ces différents types de systèmes de mémoire chez les enfants et adultes au développement typique, et chez les personnes avec le syndrome de Down (Trisomie 21 ou T21) ou le syndrome de Williams (WS).

Les recherches sur l’homme et l’animal ont montré qu’il existe plusieurs systèmes de mémoire parallèles mais dissociables dans le cerveau. Dans notre laboratoire, nous cherchons à comprendre les interactions entre le système de mémoire « cognitif » dépendant de l’hippocampe (i.e., déclaratif ou explicite) qui encode l’information de manière flexible et relationnelle, et le système de mémoire « des habitudes » dépendant du striatum qui encode l’information sous forme de représentations fixes de type stimulus-réponse. Alors que la majorité de nos connaissances concernant l’existence et les interactions entre ces différents systèmes de mémoire proviennent d’études de la mémoire spatiale, ce projet a pour but de comprendre comment ces différents systèmes de mémoire interagissent en dehors du domaine spatial. Les interactions entre ces différents systèmes de mémoire seront étudiées chez les enfants et adultes au développement typique, et chez les personnes avec des déficits des processus cognitifs dépendants de l’hippocampe, telles que les personnes avec le syndrome de Down ou le syndrome de Williams.

Associations

  • Association Suisse du Syndrome de Williams (Switzerland)
  • ART21 Association Romande Trisomie 21 (Switzerland)
  • Associazione Famiglie Sindrome di Williams (Milano, Italy)
  • Associazione Genitori Sindrome di Williams (Italy)
  • Associazione Italiana Persone Down (Italy)

Durée du projet

01.01.2016 - 31.12.2021

Collaborateurs

Pamela Banta
Pamela Banta Lavenex Professeure extraordinaire
Pierre Lavenex Ph.D. Co-PI, Laboratoire du cerveau et développement cognitif, Institut de Psychologie, Université de Lausanne
Emilie Bochud Doctorante, Université de Lausanne
Stefano Vicari Ph.D. Collaborateur, Bambino Gesù Children’s Hospital, Rome