De nombreuses études ont essayé de déterminer si les entraînements dits « cognitifs » conduisent à une amélioration des performances cognitives. Ce projet a pour but de déterminer si une formation intermodale et intensive a un impact sur les capacités cognitives des personnes en situation de handicap intellectuel.

Les personnes ayant une déficience cognitive ont un intérêt fondamental à travailler et à devenir financièrement indépendantes et socialement intégrées, mais elles manquent souvent de compétences cognitives et pratiques pour le faire. Les usines de la Fondation AMIPI - Bernard Vendre sont des environnements de travail conçus pour permettre aux personnes ayant des déficiences cognitives d'améliorer leurs performances cognitives, ainsi que leur bien-être émotionnel, social et économique global. L’approche pédagogique pionnière mise en œuvre dans les usines d’AMIPI sollicite une variété de domaines cognitifs différents chez leurs salariés porteurs de handicaps, et est la clé du succès de la Fondation pour permettre aux individus de progresser sur les plans cognitif, physique et émotionnel. Cette étude évaluera et décrira de manière scientifique la progression cognitive des personnes ayant une déficience cognitive qui travaillent dans ces « usines apprenantes et inclusives ».

Collaborateurs

Portrait de
Pamela Banta Lavenex Professeure extraordinaire
Portrait de
Marie-Claude Potier PhD, Institut du Cerveau et de la Moelle, Sorbonne Université, Paris
Portrait de
Marie-Laure Blandin Fondation AMIPI – Bernard Vendre
Portrait de
Caroline Gaborieau Fondation AMIPI – Bernard Vendre
Portrait de
Pierre Lavenex Ph.D., Laboratoire du cerveau et développement cognitif, Institut de Psychologie, Université de Lausanne