Prof. Dr Géraldine Coppin éclaircit dans Blick pourquoi les souvenirs liés à l’olfaction sont si chargés en émotions.

Géraldine Coppin, professeure en psychologie à UniDistance Suisse, explique : « Nous disposons de plusieurs hypothèses permettant d’expliquer [le phénomène de la Madeleine de Proust]. Pour commencer, les zones du cerveau qui traitent les émotions sont également celles qui traitent les odeurs. »

Lisez l’article entier dans Blick

 

Food & Human Behavior Lab

Découvrez plus d'informations sur le Food & Human Behavior Lab et ses projets de recherche.

Autres actualités

[Etudiants] Conseils techniques pour se préparer à un examen en ligne

Lire la suite

Les baskets pas si vertes de Federer : Prof. Dr Arnaud Nussbaumer-Laghzaoui en entretien dans Objectif Monde l’Hebdo

Droit Lire la suite

Post-doctorant-e-s en psychologie cognitive (100 %)

Psychologie Lire la suite

Prof. Dr Nula Frei : le deuil numérique n’est pas sans risques

Droit Lire la suite

Chef-fe de Projet Web à 100 %

UniDistance Suisse Lire la suite