Modules et organisation du programme court en gestion d’entreprise option entrepreneuriat

La formation en gestion d’entreprise option entrepreneuriat comprend trois modules : gestion des entreprises, entrepreneuriat et création d’entreprise, comptabilité financière. Chaque module dure un semestre.

Vous suivez deux modules le premier semestre, et un module le deuxième semestre. Vous commencez avec le module « Gestion d’entreprise », puis poursuivez avec les modules « Comptabilité financière » et « Entrepreneuriat et création d’entreprise ». L’ordre de ces derniers diffère selon le semestre où vous choisissez de démarrer votre formation.

Vous pouvez en effet démarrer en février (début du semestre de printemps) ou en en août (semestre d’automne).

Structure du programme

Début Semestre 1 Semestre 2
Semestre de printemps Gestion des entreprises Entrepreneuriat et création d’entreprises
  Comptabilité financière  
Semestre d’automne Gestion des entreprises Comptabilité financière
  Entrepreneuriat et création d’entreprises  
     

Modules obligatoires

Description

L'objectif principal de ce module est, en liaison avec les faits (notamment, les évolutions des entreprises) et les approches économiques générales, de replacer la naissance, le développement et les débats apparus au sein des sciences de gestion depuis la fin du XIXème siècle jusqu'à nos jours et de présenter les outils de gestion qui ont été créés à ces occasions. Partant des "révolutions" qui ont façonné la gestion moderne (la comptabilité et la gestion du commerce, la révolution industrielle et la conduite des manufactures), cet enseignement a été construit en leçons abordant dans chacune d'elle un des ensembles d'outils de gestion (organisation, marketing, gestion des ressources humaines, gouvernance.

Lectures recommandées

Ouvrages complémentaires au cours:

• Montmorillon (De) B., 2004, Comprendre l’entreprise et son organisation : La théorie économique et l’entreprise, dans comprendre le management cahier réalisé sous la direction de Ferrandon B., pp. 16-22.

• Sire, B., Tremblay, M., 2003, Le Mix-Rémunération, dans Encyclopédie des ressources humaines, sous la coordination de Allouche J., Éditions Vuibert, pp. 1277-1283.

• Defélix, C., 2002, Ce que gérer les compétences veut dire. Revue Economique et Sociale, vol. 4, pp. 321-328.

• Filser M., 1997, Marketing-mix, article no 102 dans Encyclopédie de gestion, sous la direction de Simon Y. et Joffre P., 2ème édition, Economica Paris, pp. 1903-1917.

• Collignon, E., 1997, Qualité, article no 145 dans Encyclopédie de gestion, sous la direction de Simon Y. et Joffre P., 2ème édition, Economica, Paris, pp. 2781-2793.

• Marmuse Ch., 1997, Performance, article no 118 dans Encyclopédie de gestion sous la direction de Simon Y. et Joffre P., 2ème édition, Economica Paris, pp. 2194-2208.

• Grünig, R., Kühn, R., 2004, Chapitre 14 : Planifier la stratégie. dans Planifier la stratégie: un procédé pour les projets de planification stratégique (Vol. 17), PPUR presses polytechniques, pp. 193-214.

Chargé-e de cours

Bertrand Audrin

Assistant-e-s

Christelle Zagato

Description

Ce module étudie les théories de la comptabilité financière ainsi que de l'ensemble des principes et règles juridiques qui constituent le cadre de référence pour l'utilisation du modèle comptable de base et pour l'évaluation des informations ainsi obtenues. Son champ d'application comprend l'entreprise individuelle et les principaux types de sociétés commerciales en Suisse. Parmi les thèmes traités, figurent l’étude des comptes et du plan comptable, l’inventaire et le bilan, les comptes de gestion et la notion de résultat, la préparation et la présentation des états financiers, les opérations relatives aux marchandises dans l’entreprise, la taxe sur la valeur ajoutés (TVA) et les flux et le tableau de trésorerie.

Chargé-e de cours

Minyue Dong

Assistant-e-s

Florian Perusset

Description

Ce module a pour objet de sensibiliser à l’entrepreneuriat dans son acception la plus large (création, entrepreneuriat, intrapreneuriat, reprise, essaimage, franchisage, accompagnement entrepreneurial…), et de faciliter le passage à l’acte d’entreprendre. L’objet du cours n’est pas de transformer tous les étudiants en entrepreneurs, mais de leur montrer qu’il existe d’autres possibilités pour s’épanouir professionnellement que le salariat en entreprise, tout en leur présentant le particularisme de l’intrapreneuriat au sein des grands groupes. L’orientation générale et les illustrations du cours porteront principalement sur des projets entrepreneuriaux issus principalement des secteurs des services aux entreprises, de l’innovation, des TIC, des sciences de l’ingénieur, du développement durable et de l’entreprise humaine et éthique. L’enseignement comprend des éléments théoriques et des applications pratiques qui sont combinés au sein des séances de regroupement. A la fin de cet enseignement, les étudiants devront être capables de : (i) situer le phénomène entrepreneurial au sein de l’économie mondialisée, (ii) élaborer un plan d’affaires synthétique, savoir « pitcher », (vendre son projet) ; (iii) utiliser un outil d’aide à la réalisation d’un plan d’affaires ; (iii) réaliser un projet relatif à l’entrepreneuriat.

Chargé-e de cours

Alexander Bell

Encore des questions?

Nos Student Managers sont là pour vous!
  • Jean-Paul Droz
  • Portrait de Federico Elia
  • Portrait de Marina Mayor
  • Portrait de Karine Moix
  • Portrait de Céline Pellissier
  • Portrait de Christelle Perruchoud
  • Portrait de Sarah Taurian Alves