Principes de monnaie et de finance

Titre du module Principes de monnaie et de finance
Chargé-e de cours
Assistant-e
Répétition du module Semestre d'automne
Public-cible Etudiant-e-s dès le semestre 5
Crédits ECTS 10
Description

Ce cours concerne les mécanismes de financement de l'économie. Depuis les années 1980, la taille des systèmes financiers a connu une expansion très importante. La crise financière internationale a montré aussi qu'il existait de profondes interactions entre la sphère financière et la sphère réelle. L'objectif principal de cet enseignement est de présenter les principales notions permettant de comprendre ces interactions. Une approche progressive est adoptée. Les deux premier chapitres posent les notions de base indispensables à la compréhension des mécanismes de financement. Le chapitre 1 montre comment l'épargne de certains agents est mobilisés par le système financier afin de faciliter l'investissement. On souligne notamment pourquoi il existe dans nos économies des intermédiaires financiers. Le chapitre 2 met en lumière le rôle spécifique des banques en tant qu'intermédiaires financiers, notamment au travers de la gestion des systèmes de paiements. Les chapitres 3 et 4 approfondissent l'analyse des systèmes financiers en s'intéressant au fonctionnement de leurs éléments constitutifs. Le chapitre 3 aborde le marché des obligations et celui des actions. On y aborde notamment la question très importante de la formation des prix sur ces marchés. On s'intéresse aussi à leurs principaux acteurs. Le chapitre 4 analyse la banque d'un point de vue microéconomique. On parle de firme bancaire. On étudie entre autres les mutations ayant affecté l'activité des banques, la formation de leurs résultats et l'évolution de leur réglementation. Enfin, le chapitre 5 en revient à un cadre plus macroéconomique. Il analyse les interactions entre sphère réelle et sphère financière à partir des crises financières. Cela permet alors de voir dans quelle mesure les banques centrales doivent modifier leur stratégie en intégrant la question de la stabilité financière.

Scroll to top